Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: Día de Los Muertos : La célébration honorable des morts chez les Mayas

Día de Los Muertos :  The Honorable Celebration of the Dead among the Maya

Día de Los Muertos : La célébration honorable des morts chez les Mayas

Les Mayas : une civilisation d'histoire et de spiritualité

Les Mayas étaient une civilisation précolombienne exceptionnellement avancée qui prospérait dans des régions englobant aujourd'hui le Mexique, le Guatemala, le Honduras, le Belize et le Salvador. Leur histoire s'étend sur des millénaires, couvrant une vaste période allant de 2000 avant notre ère jusqu'à l'arrivée des Espagnols au XVIe siècle. La civilisation maya était réputée pour ses connaissances avancées en mathématiques, astronomie, architecture, art et écriture.

Mais au cœur de leur culture et de leur spiritualité se trouvait un profond respect pour la vie après la mort. Les Mayas croyaient à l’existence de mondes multiples et à la continuité de l’âme après la mort. Cela a façonné leurs croyances sur la mort et les a amenés à créer des rituels complexes pour honorer leurs ancêtres et leurs esprits.

Hanal Pixan : l'équivalent maya de "Días de Los Muertos"

Les Mayas contemporains continuent de célébrer les « Días de Los Muertos » sous une forme qui leur est propre, connue sous le nom de « Hanal Pixan ». Cette célébration, qui a lieu du 31 octobre au 2 novembre, combine des éléments des anciennes traditions mayas avec des influences chrétiennes issues de la colonisation espagnole.

Le terme « Hanal Pixan » se traduit par « Nourriture pour l'âme » en langue maya. Durant cette période, les familles se réunissent pour rendre hommage à leurs ancêtres décédés. Les tombes sont nettoyées et décorées, et des autels domestiques appelés « autels » sont préparés pour accueillir les esprits. Ces autels sont généralement ornés de bougies, de photographies du défunt, de plats mayas traditionnels tels que le « mucbipollo » (un plat de tamales cuits dans un four souterrain), de fleurs et de boissons comme le « posol » (une boisson à base de maïs).

La cérémonie Xibalba

L'une des cérémonies les plus importantes de « Hanal Pixan » est le « Xibalba », le monde souterrain de la mort dans la mythologie maya. Les familles visitent les cimetières pour allumer des bougies et de l'encens, ainsi que pour offrir des prières et des chants en l'honneur de leurs ancêtres. C'est un acte de communion qui relie les vivants et les morts, renforçant ainsi les liens entre les générations.

Artisanat Maya et "Días de Los Muertos"

L'artisanat joue un rôle essentiel dans les célébrations de « Hanal Pixan ». Les Mayas sont réputés pour leurs talents artistiques et fabriquent des objets spéciaux pour cette occasion. Les « calacas » (crânes en sucre), les masques en bois sculpté et les tissus colorés font partie des éléments les plus couramment associés à ces célébrations.

Conclusion

Les « Días de Los Muertos » chez les Mayas, célébrés à travers « Hanal Pixan », sont une fusion fascinante de l'ancienne spiritualité maya et des influences chrétiennes. Ces journées sont une occasion de réflexion, de souvenir et de célébration de la vie et de la mort. Ils nous rappellent la profondeur de la culture maya et la résilience de cette civilisation qui perdure encore aujourd'hui. Ces célébrations sont un exemple inspirant de la manière dont les traditions anciennes sont préservées et adaptées pour continuer à faire partie intégrante de la vie quotidienne des communautés autochtones.

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

En savoir plus

The Deep History of Indigenous Peoples: A Journey Through the Centuries
aborigene

La profonde histoire des peuples autochtones : un voyage à travers les siècles

L’histoire des peuples autochtones remonte bien avant l’arrivée des Européens dans les Amériques, en Australie, en Nouvelle-Zélande et ailleurs. Ces sociétés furent les premières à s'installer dan...

En savoir plus
The Genocide of Indigenous Peoples: 500 Years of Suffering and Resilience
amerindiens

Le génocide des peuples autochtones : 500 ans de souffrance et de résilience

Les peuples autochtones habitaient les Amériques bien avant l’arrivée des Européens. Ils avaient établi des civilisations riches en culture et en traditions. Cependant, avec l’arrivée des colons...

En savoir plus